FTSE 100

Graphique du FTSE 100 en direct

Présentation de l’indice FTSE100

L’indice FTSE100, appelé aussi FTSE ou footsie, est un indice boursier qui correspond à 100 entreprises cotées à la bourse londonienne. Ce sont les mieux capitalisées. Le sigle FTSE signifie Financial Time Stock Exchange. Il est géré conjointement par le Financial Times et le Stock Exchange.

Comment fonctionne le FTSE100 ?

Il est constitué comme le CAC 40 d’un nombre de valeurs : il s’appuie sur les 100 entreprises les mieux cotées à la bourse de Londres. Il donne une véritable image de l’économie londonnienne. Le FTSE100 est noté en points. Il est le résultat de la moyenne des 100 entreprises britanniques les mieux cotées. Pour calculer cette moyenne, il est tenu compte de la capitalisation boursière des firmes. Le footsie ne publie des cotes que du lundi au vendredi ce qui correspondent aux jours d’ouverture de la bourse londonienne : la bourse est ouverte de 9 heures à 17H30. Calculé automatiquement, cet indice est publié régulièrement, toutes les 15 secondes. Le Financial Times publie tous les jours l’indice footsie. En cas de forte hausse ou chute importante, la cotation est suspendue.

Composition du Footsie

Le FTSE Group gère tous les trimestres entrées et sorties. C’est une société indépendante qui appartient autant au Financial Times qu’au London Stock Exchange. Pour sélectionner les entreprises appartenant au groupe des 100, on s’appuie sur certains critères comme la capitalisation boursière et les liquidités. Le footsie représente 80% de la capitalisation boursière londonienne. Il est associé à l’économie britannique. On y trouve la plupart des secteurs économiques représentatifs. Parmi les grandes entreprises cotées, on peut citer HSBC (Banque), BHP Billiton (mines), Royal Dutch Shell (pétrole et gaz), British Petroleum (pétrole et gaz), Unilever, Easy Jet ou Vodafone (Télécommunications).

Créé en 1984, le FTSE 100 a atteint sa plus forte cotation en décembre 1999 à 6 950,60 points. En 2008, le footsie subit ses premières secousses avec la crise des subprimes ; cette chute se poursuit avec la crise financière internationale. A l’automne 2008, le footsie passe la barre des 4000 points. En mars 2009, il enregistre un taux très bas : 3530,70 points. Depuis, la reprise s’est amorcée.