Graphique option binaire: signaux, indicateurs et tendance

Analyse Graphique option binaire

L’analyse graphique option binaire va vous permettre d’obtenir des signaux de trading et des courbes de tendances. Nous présenterons ici les indicateurs les plus connus: RSI, bandes de bollinger, MACD et indicateurs stochastiques.

Sur le marché des options binaires, il existe plusieurs façons de pouvoir prédire quelle direction va prendre le cours d’une paire de devises. Parmi celles-ci, on retrouve l’analyse technique qui se base sur l’observation de différents graphiques option binaire, lesquels apportent aux traders de précieuses informations quant à l’évolution que sont susceptibles de prendre les cours des paires de devises.

Sur le marché du Forex il est nécessaire de savoir vers quelles paires de devises se diriger de façon à pouvoir générer un maximum de bénéfices. C’est pourquoi, l’utilisation des graphiques boursiers est indéniable avant de prendre une décision d’investissement. En effet, grâce à ces outils, il devient possible de dresser des comparaisons entre les différents cours du marché car ces tableaux permettent de visualiser de quelle manière va progresser au fil du temps le cours d’une paire de devises en particulier, tout en renseignant sur son prix moyen, son prix le plus élevé ainsi que sur son prix le plus bas par rapport à toutes les autres devises du marché. A l’aide de tous ces renseignements, les traders sont à même de pouvoir déterminer beaucoup plus clairement leurs futurs plans de trading.

Les Types de graphique option binaire

Le graphe en ligne

Graphique option binaire en ligne

Parmi tous les types de tracé graphique boursier, celui du graphe en ligne est le plus simple avec la représentation d’une courbe continue. Cette courbe en question, représente les cours de clôture journaliers d’une paire de devises, lesquels sont reliés les uns aux autres par une ligne à travers un tableau dont l’axe horizontal détermine le temps, et l’axe vertical le cours de l’actif.

Le graphe en barres

Graphique options binaires en Bar

Le graphe en barres également appelé  » Bar Chart  » s’affiche sur un tableau graphique, comme son nom l’indique, par le moyen de barres. Celles-ci apportent plusieurs données sur le cours d’une paire de devises ou d’un actif. On peut ainsi observer le haut d’une barre qui est représentatif du plus haut cours atteint durant une séance, et le bas de celle-ci correspondant au cours le plus bas atteint durant cette même séance. Ensuite, il convient encore de distinguer deux autre signes qui sont le petit trait horizontal placé sur la gauche de la barre : indicateur du cours d’ouverture en début de séance, et le petit trait horizontal tracé sur la droite de la barre : indicateur du cours de clôture en fin de séance.

Le graphe en chandeliers

Graphique en chandeliers

Dans le langage financier, les chandeliers qui sont aussi nommés les bougies ou encore  » Candlesticks  » sont une technique originaire du Japon qui servit à partir du 18 siècle à noter le prix du riz dans le pays. Depuis cette époque, cette méthode qui s’est étendue aux marchés financiers mondiaux y est fréquemment employée graphiquement afin d’apporter visuellement aux investisseurs un aperçu des historiques du cours d’un actif avec nettement plus de clarté que sur un graphe en ligne ou en barres. On relève alors sur un graphe en chandeliers 4 types d’information similaires à celles d’un graphe en barres : le cours d’ouverture et de clôture d’une séance ainsi que le plus haut et le plus bas niveau atteint lors d’une séance. Outre ces données, le graphe en chandeliers amène un renseignement supplémentaire aux traders, à savoir : la baisse d’un cours durant une séance caractérisée par la couleur noire ou rouge, et la hausse d’un cours sur l’intervalle d’une séance par la couleur blanche ou bleue.

Les volumes

Les volumes qui sont un complément d’information apparaissant au bas d’un graphe renseignent sur la quantité d’actifs (comme une paire de devises) échangés. Ceux-ci sont représentés graphiquement par des barres verticales dont la hauteur est significative de leur importance. Plus clairement, si la barre monte haut, les échanges sont conséquents, et inversement. De cette manière, les traders sont avertis de l’impact que peut avoir une paire de devises par exemple vis à vis des acteurs du marché.

Analyse Graphique sur les options binaires

Le chartisme: l’analyse graphique des marchés

Né avec les chandeliers japonais, le chartisme ou analyse graphique option binaire consiste à s’appuyer sur des figures types pour analyser le marché et prévoir les évolutions futures des cours. En effet, les analystes observent que les courbes d’évolution des devises dessinent souvent les mêmes figures, chacune d’entre elles reflétant un état psychologique précis du marché à un moment donné, un état d’esprit des investisseurs. Ces figures ont dès lors été recensées et répertoriées pour servir d’outil de prédiction. Les investisseurs tentent en effet de retrouver une figure technique déterminée sur un graphique afin de prendre une position à la sortie en fonction des enseignements qui résultent de l’étude passée de la figure.

Comment utiliser l’analyse graphique

L’analyse graphique du forex est très efficace lorsqu’il s’agit de définir des points d’entrée à faible risque. Elle permet en effet d’associer au scénario de prise de position de l’investisseur un point d’entrée ainsi qu’un niveau d’invalidation, afin d’empêcher toute perte non maîtrisée. Ainsi, le principal avantage du chartisme est de permettre au trader de fixer des cibles minimum tant à la hausse qu’à la baisse à l’issue des patterns. Cette méthode permet en outre d’améliorer le rendement du compte de trading en améliorant les points d’entrée.

Coupler l’analyse graphique à d’autres techniques

L’analyse graphique peut apparaître très simple d’utilisation : il suffit de tracer deux traits sur un graphique pour prendre des positions gagnantes. Mais il faut une certaine expérience et compétence pour bien placer les lignes. Il faut par ailleurs connaître les nombreuses figures qui existent et savoir les repérer ; lorsque l’on manque d’expérience, il est en effet facile de penser discerner une figure là où il n’y en a pas, notamment avec les plus connues d’entre elles comme la figure Tête Epaules. En outre, il ne faut pas considérer le chartisme comme une science exacte, mais plutôt comme un outil d’analyse, notamment pour évaluer le risque pris, et comme une aide à la prise de décision. Des fausses cassures des figures peuvent en effet corrompre la prise de décision. L’analyse chartiste constitue une probabilité, ne garantissant pas que les objectifs se réaliseront.
A l’instar de l’analyse technique du marché, elle doit son efficacité à la psychologie des investisseurs qui agissent sur le marché et à un certain phénomène d’auto réalisation d’une figure donnée. En effet, lorsqu’une figure semble évidente pour l’ensemble des opérateurs, ceux-ci feront en sorte d’agir en conformité avec ce que la théorie du chartisme leur aura appris. La figure fonctionnera, ce qui renforcera après coup l’efficacité de la méthode en soulignant une nouvelle fois sa réalisation. Toutefois, comme pour chaque décision où intervient le facteur humain, la réalisation des projections attendues n’est pas fiable à 100%. Il est fortement recommandé lorsque l’on débute de s’attacher aux figures les plus répandues et suivies, ainsi qu’aux signaux les plus évidents. Et de ne pas se contenter de cette analyse, mais de recourir également à des techniques de bonne gestion du compte de trading (money management).

Les principales figurent pour l’analyse graphique en forex

Les figures du chartisme sont extrêmement nombreuses. Voici une présentation de certaines d’entre elles.

Les triangles

Les triangles symétriques révèlent une zone d’indécision ; l’offre et la demande sont quasiment à égalité. Ils sont constitué par une ligne support et une ligne de résistance orientées dans des mouvements opposés et qui convergent. Tout nouveau sommet de triangle sera inférieur au précédent, et tout nouveau plus bas sera supérieur au précédent, ce qui dessine un triangle. Lorsque le cours du forex brise le triangle, l’indécision prend fin, généralement dans le sens de la tendance. Il est difficile d’anticiper le sens du cours à la sortie du triangle.

Les triangles ascendants témoignent d’une tendance haussière, et les triangles descendants, d’une tendance baissière. Ce sont des figures de continuation. Dans les deux cas, la figure est réalisée par la convergence de deux droites : soit avec une oblique haussière servant de support et une seconde droite servant de résistance horizontale ; soit avec une oblique baissière résistante et une seconde droite servant de support horizontal. Pour que le triangle soit confirmé, il est nécessaire de constater une oscillation entre les deux droites ; il est validé si chacune de deux droites est touchée au minimum deux fois.

Tête épaules

La figure « Tête épaules » est une figure de retournement très connue ; elle est également appelée ETE (épaule-tête-épaule, le premier sommet évoquant une épaule, le second sommet, plus haut, une tête, suivi d’un troisième sommet à la même hauteur que le premier ; les pics les plus bas sont reliés par une ligne de cou). Elle se forme à la suite d’une tendance haussière, pour signifier une baisse fortement possible. Reconnue comme étant très fiable, elle est fortement suivie par les investisseurs sur le forex. Généralement, les volumes de transaction sont plus importants sur la première épaule, diminuant ensuite successivement sur les deux autres pics, le faible volume de la seconde épaule annonçant alors un possible retournement de tendance.

Le biseau

La figure « biseau » signifie que les acheteurs vont toujours plus haut, mais l’amplitude de la hausse des prix s’affaiblit. Lorsque l’on est en haut du biseau, la pression est à son maximum ; les investisseurs mettent des ordres de stop sous l’oblique de soutien ; à la sortie, les cours vont alors s’effondrer. Elle peut prendre deux formes : biseau ascendant ou biseau descendant. Ce sont des figures d’essoufflement, soit d’un mouvement haussier, soit d’un mouvement baissier.

Les drapeaux

Les drapeaux constituent une figure de continuation. Cette figure débute par une phase d’impulsion, suivie d’une consolidation en canal et se termine par une nouvelle phase d’impulsion, dans le même sens que la précédente. Les drapeaux se constituent après un mouvement important et ne durent pas très longtemps ; selon les statistiques, ils sont une des figures les plus fiables.

Le rectangle

Le rectangle, ou range, est une figure révélant un combat à égalité entre les acheteurs et vendeurs, dans une zone de prix bien définie. C’est une figure de consolidation. A sa sortie, lorsque le cours franchit la ligne de support ou la ligne de résistance, les cours vont se décaler.

Le diamant de sommet

Le diamant de sommet est une figure de retournement. Prenant la forme d’un losange constitué par deux triangles juxtaposés, elle est précédée d’un mouvement haussier et témoigne d’un essoufflement de la part des acheteurs. Elle souligne en outre une forte volatilité à l’intérieur de la zone dessinée par le diamant. Ces oscillations vont s’amenuiser, annonçant un retournement de tendance.

Les indicateurs

RSI (Relative Strength Index)

Cet indicateur est un oscillateur qui mesure le rapport de force entre les mouvements acheteurs et vendeurs. C’est un des plus connus des indicateurs d’analyse technique et un des plus utilisés sur les options binaires.

Le RSI évolue entre 0% (marché baissier) et 100% (marché haussier).

On considère généralement que la zone comprise entre 0 et 30% est une zone de survente.

Inversement, entre 70% et 100% on considère que l’on est en surachat.

Le nombre n de périodes le plus souvent utilisé est 14, toutefois des périodes de 5 et 9 unités peuvent également s’avérer utiles.

Concrètement, lorsque la tendance du RSI est opposée à la tendance du sous-jacent, on considère que le changement de tendance est proche.

Graphique option binaire: RSI (Relative Strength Index)

Indicateur d’analyse graphique: RSI (Relative Strength Index)

Le RSI a été crée en 1978 par J. Welles Wilder, un ingénieur mécanique américain de talent qui a également la paternité de deux autres indicateurs: le « Average True Range » et le « Parabolic SAR ». L’indicateur RSI est considéré comme un des indicateurs les plus fiables qui existent actuellement.Bien sûr un indicateur peut éventuellement bugger, ou être mal paramétré, mais jamais il ne paniquera ou aura des émotions négatives quand il analysera un marché.Comme le disait d’ailleurs le créateur J.Welles Wilder: « Laisser vos émotions l’emporter sur votre stratégie ou sur le système est la principale cause de l’échec. » ou encore  »si vous ne pouvez pas traiter sans émotion, sortez de la négociation. »

Le RSI en analyse technique:

Le RSI, disponible sur des plate-formes de trading, permet de quantifier la dynamique du marché en faisant la comparaison des hausses et des baisses sur une période donnée. Le Relative Strengh Instrument tient compte des cours de clôture des marchés. Le RSI oscille entre 0 et 100. Plus le cours du marché est dans une tendance haussière, que ce soit une forte hausse ou une tendance haussière régulière, plus l’indicateur RSI va s’orienter vers le chiffre 100. A l’inverse, plus le cours du marché est en tendance baissière, que ce soit une forte baisse ou d’une tendance baissière régulière, plus l’indicateur RSI va s’orienter vers le 0.

Trois règles simples pour interpréter les résultats du RSI

  • Si votre RSI indique un chiffre plus haut que 70 ou 80: il est déconseillé d’acheter car le marché faisant l’objet de l’analyse est « suracheté » et son cours risque fort donc de baisser.
  • Si votre RSI indique un chiffre plus bas que 30 ou 20: il est déconseillé de vendre car le marché faisant l’objet de l’analyse est « survendu » et son cours risque fort donc de grimper.
  • Si votre RSI indique un chiffre entre les deux. Vous ne pouvez pas interpréter les résultats comme des signaux d’achats ou de vente.

Les Moyennes mobiles

Présentation des moyennes mobiles

Les moyennes mobiles sont utiles de plusieurs manières différentes,  en matière de négociation sur les marchés financiers:

  • Pour établir les tendances du marché (haussières ou baissières),
  • Pour identifier les supports et résistances.
  • Ou bien entendu pour déterminer le biais du marché global.

Il existe 3 principaux types de moyennes mobiles :

  • Les moyennes mobiles simples
  • Les moyennes mobiles exponentielles
  • Les moyennes mobiles pondérées

Une moyenne mobile est  la représentation d’une stratification de lignes représentées sur un graphique boursier qui annonce la tendance des prix sur une certaine période de temps déterminée.  Nous allons nous intéresser ici plus particulièrement aux moyennes mobiles simples et exponentielles.

Une moyenne mobile simple de 3 jours est calculée simplement en faisant l’addition des cours de clôture du marché sur les 3 derniers jours et en divisant le total obtenu par 3 (formule à adapter en fonction des cours de clôture et de la période que vous souhaitez analyser).

Par exemple: 10 + 11 + 12 = 33

(33/3) = 11

Vous avez ainsi la moyenne des cours sur ces trois jours.

Une moyenne mobile exponentielle se calcule presque de la même manière qu’une moyenne mobile simple à la différence près que le résultat du cours le plus récent est multiplié par le « pourcentage de croissance exponentiel »

L’importance attribuée au cours de clôture le plus ancien décroît donc lui aussi, de façon exponentielle. Ce qui accroît mécaniquement l’importance des constatations récentes tout en tenant encore suffisamment compte des constatations passées pour obtenir des résultats fiables.

Comment se servir des moyennes mobiles simples et exponentielles comme signal d’achat/vente ?

De nombreux indicateurs de tendance en analyse technique utilisent les moyennes mobiles simples ou exponentielles pour décerner les signaux d’achats et de vente. C’est par exemple le cas du MACD (signaux représentés par des croisements de la ligne de signal et de la ligne MACD), mais aussi des Bandes de Bollinger, du Directional Movement Index (DMI), de la parabolique « Stop and Reversal » (SAR), du RSI (l’index de force relative ou encore des stochastiques.

Ces indicateurs vont exécuter pour vous les calculs des mobiles d’une manière tellement rapide qu’elle est impossible à effectuer dans les mêmes temps par un cerveau humain. Ce qui devrait considérablement améliorer votre trading.

Bandes de Bollinger

Les bandes de Bollinger sont un un outil d’analyse économique développées par John Bollinger (voir « Les Bandes de Bollinger » de John Bollinger). C’est un indicateur qui va s’avérer très utile pour anticiper le cours d’un sous-jacent pour un horizon donné.

L’idée est simple : en prenant l’hypothèse que les variations de cours d’un sous-jacent suit une loi normale alors 95% des valeurs possibles se trouvent entre deux bandes extrêmes.

Concrètement, lorsqu’un actif atteint la bande de Bolinger supérieure, cela peut être interprété comme un signal de vente, et réciproquement: lorsqu’un actif atteint la bande inférieure, cela correspond à un signal d’achat.

Graphique option binaire: Bandes de Bollinger

Indicateur d’analyse graphique: Bandes de Bollinger

Les oscillateurs stochastiques

Les oscillateurs stochastiques inventés par George Lane sont constitués d’un premier oscillateur, le %K, qui est ensuite « filtré » par un deuxième oscillateur, le %D.

%D est une moyenne du %K (x jours) sur les y derniers jours.

L’oscillateur %K indique les tensions de surachat et de survente mais est plus complet que le RSI, puisqu’il prend en compte les niveaux extrêmes (et non pas seulement les niveaux de clôture).

Les oscillateurs stochastiques donnent deux types de signaux :

  • Situation de surachat – survente : lorsque l’oscillateur %D se trouve près de 0 ou 100, le marché est survendu (proche de 0 : c’est le moment d’acheter) ou suracheté (proche de 100 : c’est le moment de vendre).
  • Situation d’achat/vente avec le croisement du %D avec le slow %D : quand l’oscillateur %D se trouve sur des bornes hautes et qu’il croise sa moyenne mobile slow %D à la baisse, un signal de vente est donné.   
Indicateurs stochastiques, analyse graphique option binaire

Indicateurs stochastiques : signaux de surachat/survente.

Le MACD

 Présentation du MACD

Le MACD est un oscillateur de moyennes mobiles exponentielles dont la construction se fait en suivant les trois étapes suivantes :

  1. Calcul de deux moyennes mobiles exponentielles A et B.
  2. On définit ensuit D, la différence entre les deux moyennes mobiles (D= A- B); la courbe D peut être trace sur un graphique et s’interprète comme un oscillateur de moyennes mobiles exponentielles.
  3. On calcule E, la moyenne mobile exponentielle de D . On trace alors sur le même graphique les courbes D et E. L’objet de cette dernière moyenne mobile est d’accélérer le signal donné par l’oscillateur de moyennes mobiles : la moyenne mobile E croisera la ligne D avant qu’elle ne passe la ligne du 0.

La présentation se fait généralement sous forme d’histogramme montrant la différence entre les deux moyennes mobiles : moyenne mobile D – moyenne mobile E. Le MACD est très utilisé en analyse graphique option binaire.

Cette présentation a de nombreux mérites :

  • les signaux d’achat et de vente générés par l’oscillateur sont particulièrement lisibles;
  • les divergences avec les cours peuvent être facilement repérées;
  • les situations éventuelles de surachat-survente sont directement visibles.
MACD: Indicateur graphique option binaire

MACD en histogramme permettant de bien repèrer les divergences

 Utiliser au mieux le MACD

L’indicateur de tendances MACD est un indicateur d’analyse technique, bien connu dans le monde du trading, et utilisé pour créer (ou tout simplement pour confirmer une prédiction, couplé avec un autre indicateur technique) des signaux d’achats ou de vente sur les marchés et pour prédire la tendance globale des marchés.

Pour trader sur des marchés volatiles, dont même avec de l’expérience, on ne peut prévoir sans outils les tendances, les corrections et les rebonds, les traders utilisent un indicateur technique stable et qui leur permet de prendre des positions sur les marchés et surtout de savoir les couper au bon moment. C’est ici que cet indicateur est très utile car, s’il est bien configuré, le MACD devrait vous signaler quand la tendance est en train de changer.

Comme son nom l’indique, un MACD est un indicateur d’analyse technique constitué de deux moyennes mobiles exponentielles.

  • La divergence c’est quand « A » va dans un sens et lque ‘objet « B » va dans la direction opposée. La divergence représente une contradiction
  • La convergence c’est quand l’objet « A » et l’objet « B » se rassemblent. la convergence est exactement le contraire de la divergence, elle représente l’entente.

Sur un indicateur MACD,  les deux moyennes mobiles exponentielles sont donc soit en convergence, soit en divergence.

Le MACD est ainsi composé de deux lignes distinctes, de couleurs différentes. Une de ces lignes montre la relation entre la différence (la soustraction) de deux moyennes mobiles exponentielles, une de long terme et une de court terme. La deuxième ligne, appelée la « ligne de signal », est ensuite reportée sur le dessus de la première ligne du MACD.

Selon la manière dont ces lignes vont se croiser (vers le haut ou vers le bas), on interprétera un signal d’achat ou de vente.

La plupart des plateformes de trading vous proposeront une formation pour apprendre à configurer et à utiliser les principaux indicateurs de tendances utilisés dans le trading. Ne faites pas l’impasse sur ces formations, qui vous seront très utiles pour utiliser de manière efficace et optimales vos outils de calcul de tendances.

Les stratégies graphique option binaire

Stratégie Double Red

La stratégie « double red » est une technique assez simple qui nécessite toutefois que vous puissiez suivre les cours de votre sous-jacent à l’aide de bougies japonaises (candlesticks en anglais). Compte tenu du fait que la maturité la plus fréquente sur les options binaires est d’une heure, nous conseillons d’utiliser des candlesticks à 5 minutes.
Le signal apparaît lorsqu’une barre rouge est suivie d’une seconde barre rouge qui clôture en dessous de la première (mèche y compris). Souvent, lorsque ce phénomène se produit, il y a une légère correction qui permet de traiter à un meilleur prix (Put lorsque deux barres rouges se succèdent et Call lorsque deux barres vertes se succèdent). Toutefois vous pouvez également traiter immédiatement après la clôture de la seconde barre rouge pour être sûr de ne pas manquer le signal.
La figure ci-dessous illustre le phénomène :

Analyse graphique- Signal Double Red

Analyse graphique- Signal Double Red

Stratégie Inside Bar

Cette stratégie est très efficace. Elle s’opère lors de marchés indécis qui tendent vers une consolidation.  Là encore, nous conseillons d’utiliser des candlesticks à 5 minutes pour traiter des options binaires. On la retrouve autour de points clés proches des principaux supports/résistances.

Une « inside bar » est une barre, ou série de barres, qui est complètement dans le range de la ou des précédente(s) barre(s). L’image rendue forme un triangle qui la rend facilement repérable.

Une fois que vous avez identifié une inside bar, tracez une ligne horizontale au niveau de la mèche de la bougie principale. (cf graphique ci-dessous). Si vous êtes dans une tendance baissière comme dans l’exemple proposé sur le graphique, un signal d’achat apparaît lorsqu’une bougie clôture au-dessus de la ligne horizontale tracée. Là encore, on peut soit attendre une correction pour obtenir un meilleur prix d’entrée ou initier immédiatement le trade.

Comme pour la stratégie « double red », cette stratégie est très facile à repèrer.

Graphique Option binaire - Stratégie Inside Bar

Analyse graphique – Stratégie Inside Bar

Stratégie Momentum

Nous avons eu l’occasion à plusieurs reprises de vous mettre en garde contre les pseudos techniques de suivis de tendances. Ce la ne signifie pas que le momentum ne soit pas un indicateur utile pour initier des trades lorsqu’il est bien utilisé. Nous allons vous présenter une méthode de suivi de trend grâce au logiciel metatrader 4 (tout autre logiciel d’analyse technique faisant l’affaire).

Nous conseillons d’utiliser le momentum sur une base 100. Lorsque l’indicateur momentum dépasse les 100 à la hausse en « cassant » des résistances locales (respectivement dépasse les 100 à la baisse en « cassant » des supports locaux) cela indique un signal d’achat (respectivement de baisse).

Analyse graphique- La stratégie du momentum

Analyse graphique – La stratégie du momentum

Stratégie Reversal

Cette stratégie est généralement réservée aux sous-jacents que l’on connaît bien; imaginons que l’action « décroche » dans une certaine direction sans nouvelle particulière (et dans un marché/environnement relativement stable). Si ce « décrochage » s’effectue dans des volumes normaux il est fort à parier que l’action (le sous-jacent) va revenir à un état d’équilibre (notion de mean reversal : retour à la moyenne).

Ceci ne constitue pas une stratégie à part entière car elle nécessite de bien connaître le sous-jacent, mais chaque trader suit plus précisément quelques actions. Dans ce cas de figure il peut être intéressant d’appliquer cette technique graphique option binaire. La maturité de l’option doit être choisie avec précaution; en effet, rien n’est plus frustrant que d’ »avoir raison trop tôt » (concrètement, il y a effectivement un retour à la moyenne mais l’option a déjà expiré et elle a terminé en dehors de la monnaie).

Analyse graphique - La stratégie reversal

Analyse graphique – La stratégie reversal